LD Systems MAUI 28 MIX

LD Systems MAUI 28 MIX : test d’un système de sonorisation en colonne actif

LD Systems conçoit des appareils audio en Allemagne depuis onze ans et constitue une marque déposée du célèbre groupe Adam Hall. Cet expert en audio développe notamment des systèmes de sonorisation pour les applications les plus variées, allant des installations de sonorisation multifonctions aux enceintes, en passant par les systèmes Line-Array. LD Systems fait déjà figure de référence dans le secteur et connaît un grand succès avec des produits tels que les enceintes actives des séries DDQ et STINGER, les enceintes d’installation de la série SAT ou de la série Line Array VA.

Les systèmes de sonorisation actifs portables jouissent depuis longtemps d’une popularité toujours croissance sur le marché de l’audio. Pour ces systèmes, la tendance s’étend aux installations compactes présentant une grande polyvalence, une utilisation aisée et une flexibilité suffisante. L’attention se porte en particulier sur des systèmes au prix relativement avantageux, destinés à des événements de taille moyenne, nécessitant peu ou un seul utilisateur, aux performances les plus élevées possibles et faciles à transporter et à monter.

La série MAUI (Multiple Array User Intuitive) de LD Systems se bat dans cette catégorie. Elle regroupe des solutions de sonorisation compactes, élégantes et montables en un rien de temps. Cette série comprend les modèles standards MAUI 11 et MAUI 28, disponibles en noir et blanc, ainsi que leurs accessoires. Le MAUI 28, lancé en 2011, est le représentant le plus apprécié de cette série. Depuis, ce modèle a été actualisé par LD Systems et est désormais commercialisé sous le nom de MAUI 28 MIX. Le MAUI 28 MIX est un système de sonorisation en colonne compact constituant une solution « tout-en-un ».

Il est composé d’un caisson de basses et de deux petits satellites avec plusieurs enceintes, qui s’assemblent pour former une tour distincte. La nouvelle version est également équipée d’une console de mixage à trois canaux. Selon les descriptions, le système se caractérise par une grande mobilité, un montage extrêmement rapide, une excellente qualité sonore et de finition, ainsi qu’un design élégant. Voyons voir les surprises qu’il nous réserve.

Inspection visuelle, montage et premières impressions
Avant de recevoir le MAUI 28, j’étais déjà un peu au courant de la présentation de ce système et des réactions qu’il suscite. J’étais néanmoins impatient de ressentir le « contact personnel ». Le système, composé d’un caisson de basses (390 x 450 x 510 mm), de deux satellites (90 x 110 x 790 mm chacun) et du câble réseau, a l’air vraiment petit après le déballage. « C’est tout ? », a-t-on envie de demander.

De nombreux systèmes de sonorisation actifs sont désormais disponibles sur le marché. La plupart du temps, ils ne comprennent cependant qu’un caisson de basses et des enceintes séparées, nécessitant en règle générale des pieds ainsi que leurs propres câbles audio et d’alimentation. Ces équipements influencent à leur tour la taille et le poids du système, ce qui nuit à sa transportabilité. Il en va tout à fait différemment avec le MAUI 28 MIX, et je dois bien avouer que le concept de système à colonne me plaît beaucoup. Les différents composants peuvent effectivement être montés en moins d’une minute après le déballage.

Les trois éléments sont pourvus de goujons enfichables, de raccordements multi-points, ainsi que de goujons pour la stabilisation et l’identification des enceintes (les satellites doivent être montés dans le bon ordre). Le dessus du caisson de basses comprend un raccord enfichable central, auquel seul le premier satellite doit être raccordé. La deuxième colonne est ensuite raccordée au premier satellite. Il ne reste plus qu’à relier le caisson de basses au bloc d’alimentation et c’est tout ! Le système est opérationnel.


Il faut encore mentionner qu’en fait, seul le caisson de basses est une box active. Les colonnes satellites sont passives, la transmission électrique et audio s’effectue via les ports de raccordement. Le caisson de basses contient tous les modules amplificateurs, processeurs, raccordements de signaux audio, ainsi que la console de mixage. Il s’agit pour ainsi dire de la centrale de commande du système entier. Après l’installation, le système élégant se présente sous la forme d’une fine tour noire d’environ deux mètres de hauteur. Ses dimensions compactes et son design permettent de monter l’installation en toute discrétion ou même de l’intégrer de manière décorative dans une pièce. La construction, raccordements et goujons compris, maintient si bien les différents éléments ensemble, que le système peut facilement être déplacé une fois monté (bien entendu avec les précautions requises).

La première impression visuelle laisse déjà présager que le système se prête particulièrement bien aux utilisations nécessitant mobilité, courte durée de montage et propriétés esthétiques, par exemple dans le cadre de présentations, d’exposés, de petites conférences ou même pour des DJ mobiles. Pour confirmer cette impression, il est nécessaire d’évaluer avec plus de précision les principales caractéristiques de ce système audio. Nous nous intéresserons d’abord aux connexions, à la console de mixage, aux enceintes utilisées et, bien entendu, aux performances et à la qualité sonore du système de sonorisation.

Test approfondi : Construction, enceintes, raccordements et performances

Construction : Le MAUI 28 MIX est composé d’un caisson de basses et de deux satellites, qui s’assemblent pour former une colonne. Le système comprend un total de 19 enceintes. Le caisson de basses en contreplaqué, avec un système bass reflex à l’avant, dispose de deux boomers 8″ avec aimants en ferrite. Les satellites sont principalement composés d’aluminium et possèdent 16 enceintes 3″ (8 pour chaque élément) avec aimants en néodyme, disposés les uns sur les autres et répartis en quatre groupes selon les gammes de fréquences. De plus, un tweeter 1″ est intégré dans les satellites supérieurs. Le système de sonorisation pèse un total de 35,4 kg.

Raccordements :
Comme nous l’avons déjà évoqué, tous les raccordements, amplificateurs et autres composants centraux se trouvent dans le caisson de basses. Tous les raccordements se situent à l’arrière du caisson. La console de mixage avec les régulateurs de fréquences et les indicateurs de contrôle sont par contre placés sur le dessus. Le MAUI est pourvu de nombreuses options de raccordement, comme l’entrée micro pour XLR/6,3 mm-jack Combo ; une entrée MP3/HI-Z adaptable (jack Mini et 6,3 mm) pour lecteur MP3 ou instruments (p. ex. guitare) ; entrée Stereo-Line (Phono et deux jacks Combo XLR/6,3 mm) ; sorties Line (2 XLR).

Tous les raccordements nécessaires sont donc présents. (Un raccordement USB aurait cependant aussi été utile.) Les trois groupes d’entrées citées peuvent être utilisés parallèlement. Il est donc possible de raccorder un micro, une guitare et un clavier, ou encore un micro, un signal de console de mixage externe et un lecteur MP3 simultanément au MAUI 28 MIX. Le signal peut de nouveau être envoyé vers un autre système MAUI 28 ou une autre enceinte depuis la sortie Stereo-Line.

Console de mixage :
Les différents signaux d’entrées sont régulés via la console de mixage intégrée. En toute honnêteté, le terme « console de mixage » est un peu exagéré. Il s’agit seulement de trois régulateurs de volume pour les signaux Mic, Line et HI-Z/MP3. À cela s’ajoutent le régulateur de volume général (Main Level) et Sub Level pour le volume du caisson de basses.

Il n’existe aucune autre possibilité de réglage. La sonorisation est très limitée, mais suffit dans la plupart des cas. Je pense cependant que cette nouvelle version actualisée du MAUI 28 aurait pu aller encore plus loin et pourrait par exemple être repensée avec un égaliseur graphique ou un compresseur simple avec régulateur. Le système dispose d’un Dual Limiter et de voyants LED pour les fonctions ON (indicateur de mise en service), LOCKED (s’allume en cas de connexion correcte de tous les composants du système, l’installation étant inactive si tel n’est pas le cas), SIGNAL (indique la présence d’un signal), ainsi que les deux LED rouges LIMIT (Limiter) et PROTECT (circuit de protection).

Amplificateur et répartiteurs de fréquences :
Les amplificateurs pour l’ensemble du système et un répartiteur de fréquences numérique sont intégrés dans le caisson de basses. Le répartiteur de fréquences divise le signal en cinq bandes de fréquences et les envoye vers les cinq groupes d’enceintes suivants : deux enceintes 8″ dans le caisson de basses pour les fréquences 45 – 170 Hz, 4 enceintes 3″ pour 170 – 600 Hz, 4 enceintes 3″ pour 170 – 900 Hz, 4 enceintes 3″ pour 170 – 1 300 Hz, 4 enceintes 3″ pour 500 – 20 000 Hz ainsi qu’un tweeter pour 8 000 – 20 000 Hz (avec propre répartiteur de fréquences passif).

L’amplificateur est un système pentadirectionnel de classe A/B avec 400 W (RMS). L’amplificateur du caisson de basses présente une puissance de 200 W, contre 50 W pour chaque groupe d’enceintes. L’angle de départ horizontal de la sonorisation s’élève à 120°.

Maintenant on rentre dans le domaine personnel : évaluation de la qualité sonore
Nous allons enfin présenter le MAUI 28 MIX à nos oreilles critiques. Pour tester la qualité sonore de manière approfondie, j’ai utilisé plusieurs sources de signaux permettant de commander le système, à savoir un micro, un instrument Line (ici : guitare et basse), un lecteur MP3, ainsi qu’un signal Line d’une console de mixage externe (enregistrement d’un groupe de musique).

Le premier test a été effectué dans une petite pièce (magasin de musique) avec un micro, une guitare acoustique et de la musique enregistrée. Il a naturellement fallu un certain temps pour monter l’installation. Le sound-check ne s’est cependant pas révélé très positif : la voix avait l’air très plate, peu naturelle et manquait de profondeur. Il en allait de même avec la guitare, qui sonnait très creuse et en demi-teinte, manquait de profondeur et de transparence dans les aigus. De même, la musique du support de son ne nous a pas convaincus avec son rendu plat et banal.

Après ces résultats inattendus, j’ai déplacé le système de sonorisation dans une habitation très spacieuse. Les conditions étaient différentes : il y avait plus de place et l’acoustique des pièces était légèrement meilleure. J’ai raccordé mon ordinateur portable au MAUI via l’entrée Phono et j’ai passé ma propre musique (le choix s’est porté sur le nouvel album de Pelican, l’album blanc de Baroness et Shellac). Une fois de plus, le résultat ne m’a pas transcendé. La musique, que je pouvais mieux évaluer, manquait de profondeur et de pression.

Pour finir, je me suis un peu déplacé et j’ai joué avec le positionnement du système. J’ai placé l’installation dans le coin le plus éloigné de la plus grande pièce et je me suis dirigé dans le sens inverse – et le changement s’opéra. La qualité du son s’est améliorée, il est devenu de plus en plus rond et plein. La musique du support de son n’était toujours pas enivrante, ni meilleure que sur des moniteurs moyens, mais elle était toutefois satisfaisante, ce qui est également valable pour les autres sources de signaux.

Le manuel d’utilisation recommande une distance minimale de trois mètres entre les spectateurs et les enceintes. Effectivement, la sonorisation n’a pas l’air naturelle à une distance inférieure. C’est dû au fait que les enceintes sont posées les unes sur les autres dans la tour de près de deux mètres et transmettent chacune des fréquences distinctes. Si l’on se trouve trop près des satellites, les fréquences de l’enceinte la plus proche dominent les autres. À une plus grande distance, l’image sonore est plus homogène.

Le large angle de départ de 120° est certainement une autre raison. Cette valeur élevée s’avère payante. La colonne du MAUI 28 MIX réussit donc à sonoriser efficacement une grande pièce. Avec la distance, le rendu de l’installation est nettement meilleur qu’en se trouvant directement devant elle dans un angle oblique. Par ailleurs, les signaux sonores d’une console de mixage externe produisaient un meilleur effet après la correction de la position des colonnes MAUI. J’ai également pu rectifier la situation avec la console de mixage ou plus précisément son égaliseur avec à la clé une différence considérable. Je recommande fortement ces corrections sonores si vous travaillez avec le MAUI. Même bien positionnée, le son d’une installation utilisée seule est tout à fait convenable, mais pas exceptionnel. Un égaliseur externe peut vous aider à améliorer la qualité sonore.

Quelques mots sur la fonctionnalité – Résumé
Après toutes ces informations, nous allons aborder plus précisément la fonctionnalité du MAUI 28 MIX pour terminer. Sans aucun doute, ce système marque des points grâce à son principe de construction. Avec son transport aisé et son montage ultra-rapide, il convient parfaitement aux organisateurs de petits événements ou même aux artistes et animateurs indépendants. Le MAUI 28 MIX est incontestablement un appareil flexible et polyvalent. Il est pourvu de nombreux raccordements différents et d’une mini-console de mixage, de sorte que les signaux peuvent être transmis de trois sources différentes en même temps. Grâce à son design élégant, l’installation trouve sa place partout où l’accent est mis sur l’esthétique et où la sonorisation doit être invisible (p. ex. pour les présentations et exposés dans le domaine de la culture, de l’éducation et de l’économie).

Sa construction simple et son panneau de commande très compact permettent, même à une personne sans expérience avec les systèmes de sonorisation professionnels, d’utiliser l’appareil dans son intégralité. Avec sa taille et son poids, le transport et le montage peuvent être effectués par une personne seule. Le son n’est pas cristallin ni profond, mais avec un positionnement adéquat, il suffit largement pour la plupart des situations. En outre, le grand angle de départ facilite la sonorisation de pièces spacieuses. Un égaliseur supplémentaire permet d’améliorer le résultat, mais constitue évidemment aussi un facteur de coût. Étant donné que le système dispose d’une bonne suppression des retours et d’une puissance satisfaisante, il peut aussi être utilisé sans moniteurs auxiliaires supplémentaires. Il offre suffisamment de volume pour faire office de « soliste » lors d’événements de petite taille.

Avec ces particularités, il convient particulièrement bien pour les organisations de concerts, lectures, one man shows, etc. dans des cafés ou bars. Il pourrait également être utilisé par un DJ mobile pour de petites fêtes ou dans le cadre d’une église. Ce système de sonorisation peut également faire bonne figure dans des événements commerciaux et culturels de tout type. Et en en cas de nécessité, il pourrait même renforcer un petit groupe de musique à l’aide d’une console de mixage externe supplémentaire. Tout cela est possible grâce à l’association de la qualité sonore convenable et la mobilité unique en son genre. Ce produit ne satisfera cependant pas tout le monde et est loin de la perfection. D’autant plus que le prix d’achat de plus de 4 000 zlotys n’est pas vraiment bon marché.

Cela vaut cependant la peine de se pencher sur ce système de sonorisation et de lui donner une chance, car il possède le potentiel pour accomplir de nombreuses tâches dans le domaine audio.

Évaluation générale :
Évaluation générale

Spécifications :
– Système de sonorisation actif en colonne
– Gamme de fréquences : 45 – 20 000 Hz
– Poids : 35,4 kg
– Pression sonore continue maximale : 115 dB
– Pression sonore maximale (crête) : 123 dB
– Matériau du boîtier : Caisson de basses – contreplaqué, satellites – aluminium.
– enceintes : 2 x 8″ (ferrite), 16 x 3″ (néodyme), 1 x 1″ (ferrite)
– Puissance RMS : 400 W
– Amplificateur : classe A/B pentadirectionnelle
– Circuit de protection : Dual Limiter
– Refroidissement : dissipateurs thermiques en aluminium
– Tension de service : 220 V AC – 240 V AC, 50-60 Hz

+ Utilisation très simple et montage rapide
+ dimensions compactes et poids léger, transport aisé
+ nombreuses possibilités de raccordement, polyvalence, plusieurs sécurités
+ grand angle de départ

– La qualité sonore laisse un peu à désirer
– Pas d’égaliseur graphique ou de compresseur simple
– Pas vraiment bon marché
– Un entrée USB serait un plus

____________________________________________

Source: infomusic.de, Januar 2014: http://www.infomusic.pl/naglosnienie/test/39615,ld-systems-maui-28-mix-test-aktywnych-kolumn-naglasniajacych
Auteur: Maciej Żulczyk

Pour plus d’informations sur le Maui 28 Mix :
http://www.ld-systems.com/fr/systemes-sono-complets/maui-28-mix-systeme-sono-compact-actif-en-colonne-avec-console-de-mixage-3-canaux-integree/