Waldorf Music

Waldorf Music GmbH est une entreprise allemande créée en 2006 qui fabrique des synthétiseurs. Elle a succédé à l’entreprise Waldorf Electronics GmbH initialement créée en 1988 mais qui avait dû mettre fin à ses activités en 2004.

HISTORIQUE

L’histoire de Waldorf commence en 1988, lorsque Wolfgang Düren créée Waldorf Electronics GmbH. Auparavant, Wolfgang Düren, avait été distributeur de la marque PPG (fabricant Allemand de synthétiseurs entre 1975 et 1987).

C’est la ville où est implantée l’entreprise qui lui donne son nom : Waldorf (Rheinland-Pfalz). Elle est située non loin de Bonn, ancienne capitale de l’Allemangne de l’ouest.

En 1989, Waldorf lance son premier synthétiseur, le Microwave, nom qui fait référence au concept de tables d’ondes qu’il utilise pour ses oscillateurs. C’est un concept repris de PPG, première entreprise à avoir développé cette technologie pour des oscillateurs avec le modèle Wavecomputer 360 lancé en 1980.

Waldorf connaitra le succès en introduisant plusieurs modèles de synthétiseurs basés sur le concept de tables d’ondes (le très réputé Wave ainsi que le Microwave II, et le Microwave XT), mais également d’autres modèles de synthétiseurs reprenant le modèle analogique virtuel (comme le Q et le MicroQ) et divers équipements électronique pour la musique. Waldorf Electronics GmbH, confrontée à des difficultés financières, cesse ses activités en 2004.

C’est durant l’été 2006 qu’une nouvelle entreprise Waldorf (Waldorf Music GmbH) est créée par d’anciens employés de Waldorf Electronics GmbH et relance la gamme des synthétiseurs Waldorf.

PRINCIPAUX SYNTHÉTISEURS ET PRODUITS DE LA MARQUE

Waldorf Wave, Q jaune et micro Q keyb

RackAttack (2002)

Waldorf Blofeld

  • 1989: Microwave1 : ce synthétiseur se présente sous la forme d’un rack 2 unités à l’interface très réduite. Il est polyphonique 8 notes, utilise le concept des tables d’ondes (initialement développé par PPG) et possède un filtre analogique basé sur des circuits Curtis. Cette caractéristique unique sur le marché et ses capacités de créations sonores en font immédiatement un instrument très apprécié.
  • Rack Midi-Bay MB-152
  • 1993: Wave : ce synthétiseur reprend l’architecture du Microwave et l’étend en lui ajoutant de nombreuses possibilités. C’est un instrument remarquable par ses caractéristiques, imposant par son panneau de contrôle et très rare. Il en existe plusieurs versions (polyphonique 16, 32 ou 48 notes, claviers de 61 ou 76 touches).
  • 1994: Microwave I rev 2.0 : il s’agit d’une mise à jour du modèle original Microwave qui en étend les capacités.
  • 1995: Pulse : c’est un synthétiseur analogique monophonique à l’architecture traditionnelle (VCO, VCF, VCA) qui se présente sous la forme d’un rack.
  • 1997: Microwave II : nouvelle version du modèle original Microwave complètement numérique (le filtre analogique a disparu). Il possède un panneau de commande plus élaboré, ce qui en facilite l’utilisation, une section d’effets numériques et une polyphonie de 10 notes.
  • 1997: Pulse+ : version améliorée du Pulse qui inclus une entrée audio pour traiter un signal externe ainsi qu’une interface CV/Gate.
  • 1998: Microwave XT : nouvelle extension du modèle Microwave possédant un panneau de commande désormais complet et de nouvelles caractéristiques.
  • 1999: Waldorf Q : c’est un synthétiseur analogique virtuel qui dispose d’un clavier de 61 touches sensibles à la vélocité et à la pression, aux capacités très complètes et qui dispose d’un panneau de commande imposant.
  • 1999: Microwave XTk3 : il reprend la totalité des caractéristiques du rack Microwave XT en lui ajoutant un clavier de 49 notes sensibles à la pression et à la vélocité.
  • 1999: Q rack : version rack du clavier Q avec un panneau de commande un peu simplifié.
  • 2000: MicroQ : c’est une version rack 2 unités au panneau de commande compacte dont les possibilités sont très proches du Waldorf Q.
  • 2001: MicroQ Keyboard : version clavier du MicroQ (37 touches sensibles à la vélocité et à la pression).
  • 2002: RackAttack : c’est un rack 2 unités spécialisé dans les sons de percussions.
  • 2002: Q+ : modèle en version « rouge rubis » possédant une polyphonie de 100 notes et ajoutant, en plus des deux filtres multimodes, un véritable filtre analogique passe-bas réduisant alors la polyphonie à16 voies.
  • 2006: Nano : carte d’extension pour claviers de commande MIDI de la marque CME. Cette extension qui prend place dans un logement du clavier CME reprend les caractéristiques du MicroQ, propose 1000 sons mais dispose seulement de quelques paramètres modifiables et aucune possibilité de les enregistrer.
  • 2007: réédition des modèles Q, Q+ et MicroQ (Phoenix édition)
  • 2007: Blofeld
  • 2008: Blofeld keyboard
  • 2009: Largo : synthétiseur logiciel
  • 2010: PPG 3.V : remodelage de l’émulation du synthétiseur historique PPG
  • 2011: Lector : vocodeur logiciel
  • 2012: Pulse 2 : synthétiseur monophonique analogique

NOTES ET RÉFÉRENCES

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Waldorf Music de Wikipédia en français (auteurs)